Constitutions de Bordeaux

Datés de 1762 (c'est-à-dire d'un an après la transmission à Morin de sa célèbre patente), ces documents constituent le support juridique ou "institutionnel" de l'Ordre du Royal Secret, aussi nommé Rite de Perfection.

En fait, leur authenticité est largement contestée, même si leur auteur est demeuré inconnu et nombre de spécialistes ont souligné la parenté de leur contenu avec celui des Constitutions de la première Grande Loge de France.





© 2023 Suprême Conseil National de France